expatriate RSS flickr

トウフ生活 - Tofu Seikatsu : Journal de vie d'un Français au Japon

Tofu Seikatsu: Journal de vie d'un Français au Japon au quotidien, blog, photoblog, anecdotes, embrouilles, coups de gueule, coups de coeur, coups de mou au Pays du Soleil Levant... et parfois en France aussi

02 octobre 2005

Franz Ferdinand : ma critique du nouvel album

Et voilà, déjà un an que j'attendais cela... Pouvoir me secouer un peu les oreilles avec le nouvel album de Franz Ferdinand...
Depuis que j'avais découvert ce petit groupe via le journal de la culture d'ARTE -qui fut à coup sûr le premier à en parler- je n'attendais que ça.
4 mecs, des écossais (pas de bol), des guitares, et un single, "Take Me Out"... Depuis on connaît la suite de l'histoire: 3 millions d'albums vendus, au moins autant d'albums téléchargés... J'ai passé mon été 2004 en stage au fin fond de la campagne avec leur album pour découvrir au mois d'octobre qu'apparemment je n'étais pas le seul...

Je divague, je divague....J'ai donc depuis 5 jours (6 avant la sortie officielle) le nouveau album:

FRANZ FERDINAND - You Could Have It So Much Better...With Franz Ferdinand

2005.10.02_2eme__album_franz_ferdinand1- The Fallen
2- Do You Want To
3- This Boy
4- Walk Away
5- Evil And A Heathen
6- You're the Reason I'm Leaving
7- Eleanor Put Your Boots On
8- Well That Was Easy
9- What You Meant
10- I'm Your Villain
11- You Could Have it So Much Better
12- Fade Together
13- Outsiders


J'avais auparavant entendu quelques inédits lives (dont "Your Diary", non présent sur cet album"). Plutôt friand des bons riffs de guitare et des lignes de basse du premier album, je suis de suite comblé par "The Fallen", titre qui ouvre l'album. Le Chanteur est toujours aussi entrainant: ce mec ressemble à une crêpe mais swingue comme un furieux. "Do you want to", le 1er single, déstabilise un peu les 20 premières secondes, puis part sur une rythmique incroyable qui me rappelle mes meilleures soirées electro à Tokyo. Le clip est de plus hilarant.
"This Boy" m'a laissé un peu plus de marbre, alors que "Walk Away" séduit d'emblée. c'est la 1ère ballade de l'album; elle peut sembler un peu trop "sucrée" à certains sur certains passages, mais moi je kiffe, et les goûts et les couleurs machin truc bidule....
"Evil and a Heathen" est le morceau le plus défendable sur scène face à un public punk: 2 minutes d'énergie, une invitation au pogo chaotique. "You're the reason I'm leaving" est lui à l'image des morceaux de l'album précédent: efficaces, les mélodies coulent, et un vieux synthé caché en fond m'évoquerait même un bon vieux Madness (au niveau de la mélodie, c'est pas du ska quand même).
"Pour Eleanor put your boots on", on pense à... aux.... aïe aïe aïe... oui aux Beatles (et merde). Pour une chanson qui a Eleanor dans son titre c'est gros comme un gâteau pour le journaliste en herbe, mais là ça sonne vraiment 1965... Le premier morceau qui ne sonne pas comme du Franz Ferdinand (pas de batterie imaginez...).
"Well That Was Easy", "What You Meant", "I'm your villain" sont de bons morceaux, assez "typés" Franz Ferdinand. "You could have it so much better", le titre qui donne son nom à l'album, se déverse en déluges d'électricité toniques lors de ces refrains. C'est du rock, quoi...
Ce qui n'est pas le cas de "Fade Together", la seconde ballade pop de l'album: piano, guitare acoustique... (ça sonne encore Beatles, re-merde...).
Le riff funky swinguant de l'intro de "Outsiders" nous tire une dernière fois de la ouate dans laquelle nous étions. La partie de basse est excellente, la voix se fond dans le décor musical. On imaginerait très bien ce morceau lors d'un générique de fin d'un film. Sa place en dernière position de l'album est donc plus qu'appropriée...

Pour une première écoute, je suis satisfait, c'est à dire ni trop déçu, ni fonçièrement transbahuté par cet album... Il n'a pas l'intensité dynamique et rythmique du premier, mais est plus posé, se permettant des incartades très pop, douces même si trop beatlesiennes à mon goût...
Les premiers morceaux m'ont franchement emballés, car ils sont suffisamment entêtants et groovy pour rester en tête. Je crains juste après une seul écoute que l'album ne s'essouffle en fait plus il s'approche de la fin...

En fait j'écris cette conclusion en réécoutant le début de l'album... et je kiffe bien quand même... en fait je crois que je vais faire pareil que la première fois: je vais le réécouter et le réécouter.... et je vais encore me faire avoir...

Mon conseil donc, faites vous avoir aussi....
 

Posté par massiou à 23:50 - Du bruit et de l'art à Tokyo et ailleurs - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







banniere_140x70