expatriate RSS flickr

トウフ生活 - Tofu Seikatsu : Journal de vie d'un Français au Japon

Tofu Seikatsu: Journal de vie d'un Français au Japon au quotidien, blog, photoblog, anecdotes, embrouilles, coups de gueule, coups de coeur, coups de mou au Pays du Soleil Levant... et parfois en France aussi

14 octobre 2005

"Est-ce que vous avez de la drogue?"

Les passages à la douane peuvent toujours être propices à l'émergence de situations tellement pathétiques qu'elles en deviennent comiques (enfin ce n'est pas le cas systématiquement non plus...)

Je poursuis donc le récit de mon arrivée... Le passage à l'immigration se fait sans souci, et mon visa "touriste" en poche, je peux donc rester maintenant 90 jours ici avant d'avoir définitivement trouvé du travail.. Je recupère mes bagages plutôt vite et m'apprête à sortir de la zone.

De mes 4 entrées sur le territoire japonais, c'était la première fois par Osaka, les 3 autres ont systématiquement été  par  Narita (l'aéroport de Tokyo). Et jusqu'à maintenant les douaniers tokyoïtes ont été très peu regardants quant à mon passage par chez eux (ceux de l'immigration c'est l'inverse).

J'ai donc découvert ce qu'est un contrôle douanier digne de ce nom.

Mademoiselle la douanière me voit arriver, et me demande, en anglais, mon passeport, et mon billet de retour (que je n'ai pas pour ceux qui ont suivi et lu l'épisode à Roissy). Puis elle me demande ce que je viens faire au Japon. Je réponds, -en japonais, ça dissipe les malentendus et apporte un peu plus de détente à l'interrogatoire-, que je viens ici pour chercher du travail.

1ère boulette, j'ai mal choisi mes mots, et après 20 heures de voyage, 2 heures de sommeil en 24 heures et 7 de décalage horaire, je vois cette charmante demoiselle tilter... "Vous savez que c'est illégal de travailler sans visa de travail??!!" Ah, oui je sais, mais je viens pas chercher pour travailler tout de suite... Re-tilt...
Bon je me re-exprime, et là l'éclair de génie, le mot adéquat me revient: "就職活動!" - shushoku katsudo lui réponds-je, mi-énervé, mi-désespéré...

Le soulagement, elle se décrispe, me sourit... et passe aux choses sérieuses: "Est-ce que je peux voir votre valise, s'il vous plaît?" Bien sûr.
Elle jette un coup d'oeil, discute un peu avec moi, où j'ai appris le japonais, combien de fois je suis venu... etc... et dans le fil de la circulation me lance un: "Est-ce que vous avez de la drogue?" Interloqué, je la regarde, elle me re-dit cela en anglais.. Bah non bien sûr... J'ai toujours été destabilisé par ce type de questions. Qui serait assez idiot pour répondre oui...
Elle jette un dernier coup d'oeil, et d'un coup, comme ça, roule sous ces yeux un pot en verre avec de l'herbe verte coupée dedans...

Re-boulette: "et ça c'est quoi???" C'est vrai que pour le douanier, ce qui est vert, en feuilles, est presque forcément de la Marijuana. C'est du persil coupé spécial cuisine, mademoiselle... "Ah bon? faites moi sentir ça." Je m'exécute, et à cet instant elle n'est pas convaincue du tout, ça se voit à sa tête. Elle sent, me regarde, re-sent, me re-regarde, re-re-sent, et me re-re-regarde...

Silence....

"Moi aussi j'aime bien cuisiner" me lance-t-elle d'un ton enjoué qui tranche avec son discours... Je pousse un grand ouf de soulagement... Car après être passé pour un pseudo-terroriste à Roissy, je me serai passé d'une nouvelle embrouille de pseudo-trafiquant à Osaka...

"Bon Séjour, Monsieur!" Merci, mademoiselle...

Je passais les portes.. Ça y est, j'y étais...

Posté par massiou à 02:39 - Ep.1: Shiga mon amour.. (mars 05/avril 06) - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Eh!! y'a des jours avec et des jours ss. C'est un épisode enjoué tt comme tes différents interlocuteurs. commentaire plus long serait enfoncer le clou sur les dérives de ts ces employés qui , certes, font leur boulot , mais qui aussi si indélicatement se moque de l'usager. C'est le début de la révolte !!!

    Posté par mam, 14 octobre 2005 à 18:19
  • Je sens le côté "j'ai jeté des pavés sur les CRS en mai 68" qui revient à la surface...
    C'est vrai qu'entre le tordeur de trombones de la Sécurité Sociale et la douanière zélée, je préfère encore au moins la deuxième.
    Car elle fait son travail, trop certes, mais au moins le fait... et sourit même...

    Posté par massiou, 16 octobre 2005 à 11:48
  • quelle histoire

    J'espere que ton sejour se passe mieux que cela pouvait l'augurer

    Posté par jean-jacques, 05 novembre 2005 à 22:51

Poster un commentaire







banniere_140x70