expatriate RSS flickr

トウフ生活 - Tofu Seikatsu : Journal de vie d'un Français au Japon

Tofu Seikatsu: Journal de vie d'un Français au Japon au quotidien, blog, photoblog, anecdotes, embrouilles, coups de gueule, coups de coeur, coups de mou au Pays du Soleil Levant... et parfois en France aussi

16 décembre 2005

Conducteur machiste en colère: "femmes au volant, ..."

Une aventure un peu particulière m'est arrivée hier. Cela n'a duré que quelques secondes mais valait son pesant de cacahuètes.

Je me rendais en voiture manger des sushis au Kaiten Sushi du coin (100 yens les 2 sushis, ça ferait baver la plupart des français...). Je précise que je n'étais pas le conducteur, ça a son importance pour la suite. Notre voiture est une Vitz, en gros une petite clio. C'est le type de voiture typique pour les Femmes.
Nan ce n'est pas machiste, c'est juste que les voitures au Japon sont encore plus marquées par catégories sociales ou sexe: les petits modèles pour les filles, du style petite citadine, les grosses berlines noires pour les chefs d'entreprise ou les yakuzas, les sportives à gros pots (et donc bruyantes) pour les jeunes branleurs de mon âge. C'est un résumé un peu tranché mais bon...

La notre est immatriculée à Kyushu (région d'origine de ma douce et tendre).

Nous étions sur la route qui va de Otsu à Kyoto, dans la localité de Yamashina. C'est une 4 voies qui fait office de petit périphérique. Et en se rendant vers Kyoto, on longe le Shinkansen à gauche, et toutes les boutiques et restos sont à gauche. Je rappelle enfin qu'au Japon on roule à gauche.

Voilà, la situation est posée.

Nous étions donc sur la route, moi assis à gauche. Et pour aller au resto, il faut donc tourner à gauche, en traversant la route. Ça va ça suit?
Clignotant à droite, les voitures de derrière se décalent, passent sur le côté sans problème, tout va bien. En face, tous les employés rentrent vers Otsu après la journée de boulot. La route est blindée, et on attends, 1minute, 2 minutes... Impossible de traverser...

Et là, je jette un coup d'oeil dans mon rétro arrière: je vois deux phares qui se rapprochent trop rapidement vers nous. Et là un énorme coup de Klaxon. Une grosse voiture qui fait du bruit, et apparemment un conducteur assez énervé au volant. Ça reklaxonne... Je sens qu'il commence à s'énerver, et là il déboite et viens se caler juste à notre aile. Imaginez la situation: nous, patiemment, attendions de tourner. Lui devait être persuadé que c'était une femme au volant, et probablement une autre assise à côté de lui. En plus n'étant pas immatriculé dans la région, nous avions tout de la cible potentielle pour le voir éructer en plein milieu de la 4 voies.

Seulement non, c'était moi le passager!

Je vois donc en une seconde son visage apparaître derrière sa vitre fumée, le regard typique du conducteur à la con, aigri, 45 ans, celui qui se croit tout permis et insulte plus vite que son ombre. Les cheveux en bataille, les yeux exorbités, sa bouche commence à se tordre. Nous sommes à 0.2 secondes du lachâge d'insultes...
Dans ce laps de temps, il me voit. Et là je lis la surprise dans son regard, désemparé, traqué... "Un gaijin!" ("un étranger!"). Ses insultes machistes se bloquent au niveau de la glotte. Il ne sait plus quoi faire. Et là, sans réfléchir, je lui sort le plus naturellement une grande langue: "baaaaaaaaah !!!".
Là, la surprise passe au choc, il remonte la vitre (de peur?) et repart (fuit?) en trombe... Ça s'est passée en une seconde mais il est reparti tellement décontenancé, que sa voiture est partie en zigzag, manquant de rentrer dans les voitures en face, à gauche, à droite...

Je n'ose imaginer ce qui se serait passé si je n'avais pas été là: "Con%#sse! Regarde ou tu t'arrêtes pouffi%¤e!" Les japonais ne sont pas les plus respectueux avec les femmes, alors que dire alors si elles sont au volant!!!
J'ai déjà vu ma douce et tendre terrorisée par le flot d'insultes sans raisons de certains, et voir leur attitude radicalement changer dès qu'il aperçoive l'ombre d'un étranger. C'est un sentiment assez curieux... Ils ont suffisamment de cran pour s'attaquer aux plus faibles (souvent des femmes ou des employés de rang inférieur), mais se courbent ou fuient devant une menace potentielle (oui je ne suis que potentiel...)

Ni courageux, encore moins téméraires...

Posté par massiou à 15:41 - Ep.1: Shiga mon amour.. (mars 05/avril 06) - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Drame de la route

    Ahah, j'imagine bien la situation, c'est dingue parfois ce que l'on fait peur au gens avec notre visage de beau gosse occidental !

    Posté par Thomas, 20 décembre 2005 à 10:48
  • Etrange en effet

    Ton blog est interressant, merci.

    Posté par Anonyme, 29 mars 2006 à 04:36
  • je savais pas sa

    je pensais pas que les japonais étaient comme sa, bien ton blog

    Posté par teddy, 24 avril 2006 à 00:05

Poster un commentaire







banniere_140x70