expatriate RSS flickr

トウフ生活 - Tofu Seikatsu : Journal de vie d'un Français au Japon

Tofu Seikatsu: Journal de vie d'un Français au Japon au quotidien, blog, photoblog, anecdotes, embrouilles, coups de gueule, coups de coeur, coups de mou au Pays du Soleil Levant... et parfois en France aussi

05 mars 2007

Voir Nikko… et se poser des questions

Depuis mon premier passage ici il y a 5 ans, je n’ai entendu que du bien de Nikko, cette petite ville à une centaine de kilomètres au nord de Tokyo, classée au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO. Elle figure parmi les musts à voir ici, et forcément j’ai voulu aller me faire ma propre opinion.

Soyons francs, Nikko vaut clairement son pesant de cacahuètes pour toute personne de passage à Tokyo. Le calme et la sérénité y baigne, loin du buzz permanent de la capitale, et je crois qu’il est difficile de rivaliser avec ces bâtiments plutôt magnifiques en bois, peints, ornés et sculptés de multiples motifs.

Le site accueille également la tombe du 1er shogun Tokugawa, Ieyasu. L’homme est au Japon et à la construction de l’état ce que Louis XIV est à la France Jacobine : un unificateur doté d’un génie politique qui le distingue des aïeux.

Il fut aussi l’homme qui ferma le Japon pendant deux siècles et demi à toute influence étrangère, ce qui n’est exactement ce que j’appelle la marque d’un esprit très ouvert. Sa tombe relève tant de la simplicité que de la grandiloquence. Ornée d’un phœnix et d’une tortue, tous deux sculptés dans la pierre, elle ne s’atteint qu’après une montée de rangées d’escaliers, perdus dans une forêt de bambous.

Les autres lieux sont plutôt remarquables, mais je vais vraiment finir par passer pour quelqu’un  soit de foncièrement aigri, soit de blasé si je vous livre le fond de ma pensée… J’ai trouvé Nikko très « quelconque » en fait... Toutes proportions gardées bien sûr… Mais ce que j’y ai vu ne peut rivaliser avec les beautés aperçues à Miyajima ou à Kyoto… Je trouve même que Kamakura, pourtant devenue un centre urbain à part entière mais bénéficiant de son magnifique bord de mer, a plus de charmes.

Nikko est une bourgade de campagne assez basique en fait, et toute son activité et sa structure urbaine sont tournées autour du tourisme. Les deux (!) gares (compagnies JR et Tobu) sont gigantesques en comparaison de l’activité de leur parvis respectifs, qui forcément et de surcroît hors saison est proche de zéro…

Mais je vous invite à vous faire votre propre idée sur la question.

   

Une deuxième série de photos sur Nikko suivra...

Posté par massiou à 18:00 - Le Japon du Nord au Sud - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







banniere_140x70