expatriate RSS flickr

トウフ生活 - Tofu Seikatsu : Journal de vie d'un Français au Japon

Tofu Seikatsu: Journal de vie d'un Français au Japon au quotidien, blog, photoblog, anecdotes, embrouilles, coups de gueule, coups de coeur, coups de mou au Pays du Soleil Levant... et parfois en France aussi

11 juin 2007

Donne-moi un sac plastique et je te dirai si...

C’est dans l’air du temps. Le monde entier (à l’exception des mineurs chinois, des chimistes indiens, des bucherons brésiliens et du locataire de la Maison Blanche) parle de réchauffement climatique. Et le Japon n’échappe pas à la règle (cf. billet précédent). Les japonais sont spécialisés dans les grands discours d’intention, et agissent quand même concrètement. Le recyclage est extrêmement développé, et plutôt précis :

  • Moeru-gomi : sac pour les déchets organiques (papiers, nourriture et autres inflammables)

  • Funen-gomi : sac pour les déchets plastiques (non-inflammables)

  • Shigen-Kaishu : journaux magazines et emballages cartons (qui se brûlent certes, mais c’est pas pareil)

  • Sodai-gomi : déchets « lourds » de type machines à laver, frigo, bicyclettes, rice-cookers… Payant avec un timbre fiscal à acheter et un rendez-vous à prendre pour enlèvement..

  • Jigyokei no gomi : type de déchets plus « industriels » qui concernent les petits bureaux et autres officines

La liste s’allonge encore : un sac pour les cannettes, un pour les bouteilles plastiques, un pour les verres. Par ailleurs, il est « fortement conseillé » (dans le texte) d’également trier : ses briques de lait (lavées puis jetées dans la poubelle pour briques de lait), ses barquettes de viande (rincées pour puis jetées dans la poubelle pour barquettes de viande) et autres bizarretés du recyclage.

Ça, c’est la base pour le citoyen lambda. De plus quand on se balade dans la rue au Japon, n’importe qui est désagréablement surpris de ne trouver aucune poubelle, mais agréablement surpris de ne trouver aucun (bien lire « aucun ») déchets dans la rue. Et cela compte aussi pour les infâmes crottes de chien (J’en profite d’ailleurs pour maudire tous les propriétaires de chiens d’Aix-en-Provence : allez au diable ! trop de mauvais souvenirs…)

Le Japon est donc une société qui prône et applique raisonnablement bien le recyclage de toute sorte. Nous aurons toujours des leçons à prendre à ce niveau là. En revanche (et oui, sinon pas d’intérêt d’écrire là-dessus), je me permets de souligner un point essentiel : recycler c’est bien, mais produire moins de déchets, c’est encore mieux.

Un simple exemple : faire ses courses au combini.

Je pars avec une liste simple : un bento (une boîte repas), un café chaud (en canette), une petite brique de jus d’orange, des préservatifs (pas pour pimenter l’affaire, c’est pour l’exemple uniquement. J’aurai pu choisir des serviettes hygiéniques mais ce n’est pas mon achat le plus fréquent…) des chewing-gums et un pot de glace (parfum vanille pour le détail). Arrêtons-nous là, et voyons le bilan :

  • Bento, une fois avalé ma portion de riz et mon poisson grillé : le récipient, le couvercle, le film plastique qui emballait les deux, les baguettes en bois jetables, leur emballage plastique propre, et enfin le sac en plastique brun dans lequel on m’a mis le tout (si c’est chaud, le caissier vous met tout ça dans un sac à part)

  • Café chaud, une fois les volutes de caféine dans le gosier : une canette vide, et le sac plastique brun (on met pas la canette avec le bento, ça écrase la nourriture)

  • Brique de Jus d’orange : la brique, la paille, et l’emballage plastique individuel de la paille

  • Préservatifs : le film plastique, la grande boîte carton, la plus petite boîte carton et le film plastique entoure qui entoure la petite boîte en carton (obstacles ultimes avant d’arriver au précieux sésame, lui-même dans son emballage individuel). Ce à quoi on ajoute un sac en papier spécial, utilisé pour tout article paramédical (comme également les serviettes hygiéniques, CQFD).

  • Chewing-gums : films plastique, boîte en carton et (luxe ultime) emballage individuel pour chaque chewing-gum

  • Pot de glace : film plastique, pot en carton avec couvercle, cuiller en bois et emballage papier de la cuiller…. Et sac plastique individuel blanc (bah oui c’est froid, donc pas le même sac que le chaud et que le ni chaud ni froid) Le Jus d’orange et les chewing-gums sont dans un même et (ouf !) unique sac en plastique.

Conclusion :

4 sacs en plastique (deux blancs, deux bruns), 4 films plastiques, 2 ustensiles en bois (baguettes + cuiller), 3 boites/pots en carton, 2 récipients plastiques, une canette, une multitude d’emballages individuels plastiques ou papier… Et si on fait les choses bien : 3 poubelles différentes.

Bref une galère pour la planète (un arbre s’éteint, un cuiller et des baguettes en bois s’éveillent), une galère pour les ressources naturelles non renouvelables et accessoirement le porte-monnaie, (le plastique est quand même fait à partir de dérivés chimiques du pétrole, utile à rappeler), une galère à manger (tout à décacheter avant ingestion), une galère à trier (le morceau de viande trop dur, déchet plastique ou non ?) et une galère à jeter (te trompe pas de poubelle petit gars, ou le petit vieux derrière va te faire des gros yeux)… Tout ça est un peu tiré par les cheveux, mais pas si loin de la vérité en fin de compte…

Et quand les grandes enseignes émettent l’idée de faire payer les sacs plastiques (de l’ordre d’une poignée de yens), la réaction du consommateur de base est : « Ah bah non hein ! si c’est ça, je vais aller ailleurs ! ». Et il ira ailleurs sans aucun doute, mais avec son polo coolbiz (cf. précédent billet) sur les épaules, l’honneur sera sauf...

mottainai_furoshikiEdit: L'invention du gouvernement japonais pour lutter contre le trop de sac plastique, un morceau de tissu: le mottainai furoshiki... le mode d'emploi en cliquant sur l'image... moi j'ai des doutes...

Posté par massiou à 16:20 - Ep.2: Tokyo, émois et moi... - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Et encore...

    ... que dire des TAXI qui reste moteur allumé des heures entieres en ligne a attendre.... avec parfois le conducteur meme pas dedans auquel cas ça se justifi meme pas pour la clim ou autre.... c'est grave quand meme....

    Posté par chromatic, 24 octobre 2007 à 12:45

Poster un commentaire







banniere_140x70